www.athle.fr
Accueil
le blanc athlétisme

Le mesurage des courses

 

Il y a beaucoup de moyens à disposition pour mesurer une course, qu'elle soit sur route ou sur chemin et tout terrain. Chacun de ces moyens ont leurs avantages et leurs inconvénients (rapidité, précision, fiabilité, ...)

La première étant la mesure sur une carte ou un plan: mesure rapide avec les moyens informatiques sur Google par exemple, précision peut être assez bonne si elle est effectuée avec soin et une échelle maximum, l'erreur peut descendre jusqu'à 0,5% et même moins en cas de grande ligne droite, l'erreur augmente avec les virages, les passages en sous bois ou tout terrain et avec les courbes.

Certains préfèrent la voiture ou la moto, un peu plus long que sur la carte mais la reconnaissance est faite en même temps, la précision est toute relative suivant le compteur de 3 à 10% d'erreur suivant le circuit.

Le GPS est un moyen facile pour les coureurs, assez précis dans les lignes droites en particulier. Il a les inconvénients de son système de fonctionnement c'est à dire que le système fait un relevé toutes les 2 ou 5 s ce qui donne des points et c'est l'addition de ces coordonnées qui donnent la mesure. Pour vérifier les défauts de ce système, il suffit de courir sur une piste d'athlétisme de 400m à différentes vitesses, on se rend rapidement compte que la distance oscille entre 396 ou 398 et 404 ou 406. L'erreur peut aller jusqu'à 3 à 5%. Sur un circuit normal, la mesure est la plupart du temps supérieur au réel même en ligne droite avec les coordonnées prises toutes les quelques secondes qui forment une ligne brisée, rassurez-vous quand je dis ligne brisée c'est une image. C'est à dire que sur un marathon si vous trouvez 42420 m c'est cohérent ou 10230 m sur un 10 km. Par contre si vous trouvez 9990m vous pouvez vous dire que la distance  n'était pas forcément juste. 

Le vélo avec le compteur électronique peut être un excellent moyen à condition que le vélo soit testé sur une distance réputée juste. Ensuite, il faut suivre les trajectoires les plus courtes en passant à 30 cm des obstacles, ne pas s'arrêter car au démarrage et à l'arrêt, il y a un flottement dans les distances. 

Enfin, la méthode officielle  avec la bicyclette étalonnée avec un compteur Jones. Elle est réalisée par un ou des personnels formés selon une méthodologie bien précise. La précision dans ce cas est de 0,1% mais cette erreur est incluse dans les calculs c'est à dire qu'un 10 km mesuré a une distance réelle située entre 10000m et 10010m, un marathon entre 42195m et 42237 m.

Pour plus de renseignement: Mesurage IAAF des courses

Cette méthode assez complète nécessite du temps pour la mesure mais aussi pour constituer un dossier de mesure, parfois plus d'une journée de travail rien que pour la mesure et autant pour le dossier. 

La roue de géomètre est aussi une bonne méthode de mesure mais elle doit être testée aussi sur une base pour obtenir une bonne précision.

En résumé, la mesure dépend beaucoup de la méthode employée et du sérieux qu'on met à l'effectuer. L'essentiel est d'étalonner le moyen de mesure sur une distance préalablement mesurée avec précision.

 

 

 

Maillot club
LOTO
Nouvelles dates des lotos à venir
Les Espaces
AGENDA

9 et 10 juin: Régionaux sur piste à Chateauroux
Sa 16 juin: Inter Minimes à Blois
Sa 23 juin: Journée jeunes à La Chatre
Sa 30 et di 1er juil: Inter CJES à Challans(85)
Ve 20 au 22 juil: France CJ à Evry
22 juil: course de Migné à l'étang Mouton.